[IL POSSEDAIT CINQ FAUSSES IDENTITÉS SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX]

L'assainissement de l'image de la Côte d'Ivoire continu et nous en sommes très fiers. Nous vous avons promis de vous fournir des actualités à la mode et nous tiendrons notre promesse dans cette rubrique divers du baromètre de la mode. Cette histoire ressemble a beaucoup d'autres déjà vue et entendue. De nombreux individus prennent un malin plaisir à faire chanter d'autres personnes par le biais de vidéos et de photos montrant leur nudité. Pour découvrir l'histoire de Bethio nous vous invitons à continuer la lecture de cet article.

 

 

Source gouvernementale : http://cybercrime.interieur.gouv.ci/

 

BETHIO MESSY GUY FRANCK a été appréhendé le 21 juin 2016 par les agents de le Plateforme de Lutte Contre la Cybercriminalité (PLCC), dans la commune de Yopougon cité académie. Il est suspecté d'être un cyberdélinquant.


Dans les locaux de la Direction de l'Informatique et des Traces Technologiques (DITT), l'analyse des éléments mis à la disposition du Laboratoire Criminalistique Numérique (LCN) a révélé que l'individu utilisait de faux documents administratifs. Il s'agit entre autre de carte nationale d'identité française, ivoirienne et des relevés bancaires. Le LCN a aussi découvert que le suspect avait des faux profils sur les réseaux sociaux liés à plusieurs numéros de téléphones. BETHIO MESSY GUY FRANCK, se faisait passer à la fois pour plusieurs personnes de nationalité Européenne dont « CHRISTOPHE GUILLOT », « FRANCK BERLOR », SANDRINE LEROUX » et « NATHALIE HERBERT ». Il faisait chanter ses victimes avec des photos et des vidéos à caractère sexuel qu'il a pu enregistrer de façon illégale.


Interrogé, BETHIO MESSY GUY FRANCK déclare qu'il est cyberescroc. Il soutient extorquer de l'argent à ses correspondants sur internet grâce aux faux profils et aux vidéos compromettantes qu'il a en sa possession.


En définitive, BETHIO MESSY GUY FRANCK pourrait être poursuivi pour utilisation frauduleuse d'éléments d'identifications de personnes physique et morale, de faux et usages de faux et d'escroquerie sur internet. Il a été conduit devant le Parquet d'Abidjan pour répondre des faits qui lui sont reprochés.
 

[IL POSSEDAIT CINQ FAUSSES IDENTITÉS SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX]
Tag(s) : #divers, #arnaque, #arnaqueur, #cybercrime

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :