LA COLORATION ET LES CHEVEUX BLANCS

Une certitude : la coloration naturelle ne couvre pas les cheveux blancs à 100%

Si il y a une certitude pour la couverture des cheveux blancs , c’est bien celle-ci : une coloration entièrement naturelle ne couvrira jamais 100% des cheveux blancs. Si une marque vous fait cette promesse, sachez qu’elle vous ment. Le marché de la coloration est très concurrentiel, et le bio est plus que jamais en vogue. Nombreuses, les marques capillaires qui se positionnent sur ce marché en pleine extension, et qui n’hésitent pas à mettre en avant des arguments marketing purement fictifs en vue de faire décoller leurs ventes. Peu d’entre nous comprennent réellement les noms scientifiques figurant sur les étiquettes des colorations, et les marques en profitent. Un exemple ? Toutes les colorations « sans ammoniaque » qui fleurissent en grandes surfaces contiennent environ 90% d’ingrédients chimiques. Les fameux « SANS… » sont remplacés par d’autres produits, tout aussi chimiques, mais encore non connus du grand public. Malheureusement pour l’instant, le naturel se situe bien davantage dans les noms et la communication que dans les formules…

Avec une coloration 100% naturelle, les cheveux blancs sont estompés, pour un résultat méché, naturel et subtil. Au fur et à mesure des applications, la couleur s’intensifie. Une « vraie » coloration naturelle s’exprime tout en nuances. Pourquoi ? La coloration naturelle enrobe le cheveu, le recouvre par une fine pellicule de pigments et le colore par transparence. La couleur de base du cheveu n’est pas « effacée », mais sublimée. De la même façon, il est impossible d’éclaircir le cheveu avec une coloration naturelle.

La coloration chimique, quant à elle, couvre la totalité des cheveux blancs puisqu’elle décolore la fibre capillaire avant de la recolorer. Cette étape de dépigmentation permet de donner la même teinte à toute la chevelure, pour avoir une couleur unifiée au moment de la coloration.

Alors… que choisir pour camoufler ses cheveux blancs ?

La coloration chimique couvre les cheveux, et unifie la chevelure durablement.
Inconvénients : un effet racine et des cheveux fragilisés (plus secs, plus cassants, plus poreux, et plus sensibles à l’humidité).

La coloration naturelle donne un effet naturel et subtil, les cheveux sont plus épais, plus brillants, plus doux, et il n’y a pas d’effet racine. Les cheveux blancs sont couverts en transparence et donc respecte les irrégularités de la base.
Inconvénients : une coloration à renouveler tous les 6 à 8 shampooings, un temps de pause long.

LE HENNE

Le henné couvre les cheveux blancs. Toutefois, il se délave très vite, et les cheveux blancs ressortent orange presque « fluo », y compris pour une coloration au henné brun par exemple.

Cheveux blancs avant l'application du henné

Cheveux blancs après l'application du henné

5 CONSEILS POUR CHOISIR SA COLORATION

Difficile de se décider devant les dizaines de boîtes alignées. Découvrez nos conseils pour faire le tri et trouver la nuance qui vous va.

1/ se fier à la boite

On peut lire sur la boîte, type I, II ou 3 : cela correspond à la puissance de la coloration. Avec une colo du groupe I, attendez-vous à de simples reflets qui s’estompent en quelques shampooings. Une coloration de groupe II, appelée aussi “ton sur ton”, permet de teindre les cheveux pendant six à huit semaines sans effet racine. Enfin, les colorations du groupe III (permanentes) sont dédiées à celles qui veulent un résultat permanent: attention à l’effet racines à la repousse.

2/ jauger sa couleur naturelle

On se voit souvent bien plus foncée que l’on est. Une femme qui se croit brune est souvent plutôt châtain moyen ou foncé en langage coloration. Pensez à plaquer une mèche de vos cheveux sur la boîte, ou sur la mèche d’exposition, pour comparer la couleur. En cas d’hésitation, choisissez toujours le ton le plus clair: une coloration trop foncée peut plomber votre crinière. Au pire, si la nuance est trop claire, vous n’aurez pas de résultat.

3/penser à son style perso

S’il existe plusieurs types de colorations dans une même marque, c’est parce qu’on ne souhaite pas toutes avoir le même fini. Certaines rêvent d’une coloration à l’aspect naturel, d’autres préfèrent des tonalités plus voyantes. Repérez sur le packaging, la coupe de cheveux du mannequin: si elle est très classique, la coloration sera probablement naturelle et sobre. Si elle est plus étonnante, attendez-vous à une nuance plus flash.

4/faire preuve de bon sens

Les colorations maisons ne permettent pas (ou très peu) d’éclaircir les cheveux. Pas la peine de miser sur un blond miel si vous êtes châtain. Au mieux, vous obtiendrez des reflets. Attention aussi si vous avez les cheveux très clairs ou blancs. Ne choisissez pas un ton trop ardent, car les pigments prendront plus puissamment sur votre base.

5/prendre en compte l’état de ses cheveux

Si votre dernière coloration est toute récente (moins d’un mois) ou si vos cheveux sont abîmés, optez plutôt pour une coloration ton sur ton qui teindra les longueurs plus en douceur qu’une coloration permanente, dite d’oxydation. Après quelques soins des cheveux, vous pourrez colorer à nouveau votre tignasse avec une couleur plus durable.

Tag(s) : #soins, #capillaires, #guylaine

Partager cet article

Repost 0