Un défrisant est un produit dont l'action chimique et physique sur les cheveux les défrise, c'est-à-dire les raidit.

Il existe deux types de défrisant :

  • Alcalin(a base de soude) : il supprime des atomes de soufre des liaisons « cystine » du cheveu ; or cet élément est responsable de l'ultra structure du cheveu.
  • thniolé : il fonctionne comme la permanente mais avec des produits plus denses (support crème) pour guider les cheveux, en rompant les liaisons « cystine » dans un premier temps, et en les fixant dans leur nouvelle forme dans un second temps.

Le défrisage est dans tous les cas une transformation durable et profonde de la forme du cheveu en modifiant la structure chimique de la kératine.

Ces deux produits de défrisage sont totalement incompatibles l'un avec l'autre, aussi ne jamais défriser une chevelure déjà défrisée avec un défrisant alcalin, avec un défrisage thiolé.(risque de rupture complète de la fibre capillaire)

Le défrisage... Vous en rêvez, vous qui avez des cheveux extrêmement frisés, voire crépus. Cette technique de lissage des cheveux est-elle efficace ? En quoi le défrisage consiste-t-il, combien de temps est-il efficace ? Cosmo a testé pour vous cette technique de lissage des cheveux et vous dit tout, tout, tout sur les secrets du défrisage.

Les cheveux frisés donnent du fil à retordre : emmêlés, épais, ils sont très difficiles à coiffer.

On note également qu'en marge de cette difficulté, les cheveux frisés sont souvent secs et extrêmement fragiles... Imaginez un peu le désastre lorsque vos envies de lissage s'expriment quotidiennement via le lisseur qui assèche encore davantage les cheveux !

Vous l'aurez compris : les cheveux frisés et crépus répondent à des caractéristiques particulières.

Pour autant, rassuez-vous : il existe des solutions pour celles qui ont les cheveux crépus et qui les rêvent lisses. En l'occurrence, le défrisage.

  • Le défrisage, qu'est-ce-c'est ?

Il s'agit d'une opération particulièrement délicate qui consiste à modifier la structure chimique du cheveu.

Sans rentrer dans des considérations scientifiques de haut vol, sachez que pour lisser un cheveu frisé ou crépu, il faut lisser la kératine.

Le cheveu est constitué de 40 millions de petites fibres reliées entre elles par des barreaux, appelés ponts de disulfures.

Dans un cheveu frisé, ces ponts sont inclinés et responsable des boucles.

Le défrisage consiste à rompre une partie de ces liaisons et à les reformer en position horizontale afin d'enlever la frisure.

  • Le défrisage, pour qui ?

Le défrisage est efficace sur tous les cheveux bouclés, frisés, crépus.

Il est particulièrement adapté aux cheveux africains ou sud-américains : un cheveu très crépus.

  • Le défrisage, combien de temps ça tient ?

Le défrisage est un lissage permanent : une fois lissés, vos cheveux ne boucleront ni ne friseront plus !

Sauf que. Evidemment, les cheveux... ça pousse (si !). Si vous souhaitez les garder lisses, il vous faudra repasser par la case défrisage pour entretenir vos racines tous les 3 mois si vous avez les cheveux courts, ou tous les 6 mois si vous les avez longs.

Tu as les cheveux crépus, frisés ? Les cheveux fins et lisses de ta copine te font rêver ? Grâce au défrisage permanent, adieu chevelure emmêlée et indisciplinée ! Nous t’expliquons comment t’y prendre.

Le défrisage permanent, un simple lissage ?
Le défrisage permanent n’est pas un simple lissage ! En effet, ce n’est pas une opération qui s’effectue sur un coup de tête : les produits utilisés sont agressifs (même ceux garantis sans soude) et provoquent des dommages sur la fibre capillaire. Le but étant de donner une nouvelle structure au cheveu et de le rendre plus malléable, on utilise ainsi des produits qui vont casser la chaîne originelle des molécules de kératine (la fibre du cheveu). Un produit oxydant est ajouté ensuite pour neutraliser l'action de la kératine et cimenter à nouveau les fibres entre elles selon la forme désirée.

Le défrisage permanent maison :
Tu en as assez de tes cheveux de crin, tu rêves d’une crinière disciplinée sans te ruiner ? Tu peux décider de te défriser les cheveux toute seule, à condition de respecter certaines précautions... Les produits pour le défrisage sont très puissants, il est donc essentiel de porter des gants (pour préserver les mains et les ongles), et de respecter impérativement le temps de pose prévu par la notice (ou tu risques d’irriter ton cuir chevelu).
Attention ! Utilise le produit seulement si tu as les cheveux frisés naturellement : ça ne fonctionne pas sur les cheveux permanentés ou déjà défrisés en pleine repousse. Commence par faire un essai sur une mèche et n’oublie pas de rincer abondamment à l'eau tiède après la pose.

Entretenir ses cheveux défrisés :
1) Nourrir ses cheveux :
Tu viens de te faire défriser les cheveux, tu dois compenser l’action agressive des produits en restaurant l’équilibre de ta fibre capillaire.
L’objectif ? Nourrir et hydrater au maximum ! Les meilleurs produits, shampooings et masques, sont à base de protéines et vitamines végétales, mélangées avec des huiles de grains de lin, de germe de blé ou de karité. Fortement enrichis de kératine, ces produits sont indispensables pour pénétrer au coeur du cheveu et le renforcer sans le graisser.
Attention ! Les produits à base de graisses animales ou minérales, en particulier les vaselines, la lanoline ou glycérine, sont à éviter car, trop gras, ils empêchent le cuir chevelu de respirer, favorisant ainsi les irritations et pellicules.

2) Un shampoing tout doux :
Pour te laver les cheveux, choisis des produits extrêmement doux, qui n’agresseront pas ton cuir chevelu.
L’astuce ? Plus ton shampoing mousse, moins il est doux : la mousse étant un indice du pouvoir plus ou moins détergent du shampoing.
La méthode ? Mouille doucement ta tête avec de l'eau tiède, puis applique le shampooing, sans frictionner mais avec les doigts à plat. Malaxe les cheveux sans les agresser, du crâne vers les pointes, pour ne pas les emmêler. Pour rincer, commence par des petits jets pour éliminer le gros du shampoing, puis rince à fond, mais tout en douceur.

3) Démêler et coiffer :
Après le défrisage, tes cheveux seront fragilisés et s’emmêleront facilement. Démêle-les mèches par mèches, avec un peigne à larges dents, du bas vers le haut. Si tu ne veux pas avoir à passer une heure sur ta crinière tous les matins, pense à te faire une ou plusieurs nattes très lâches avant de dormir, ou à enrouler tes cheveux dans un foulard, de préférence en soie. Le coton absorbe en effet l'hydratation, et les synthétiques ou la laine font transpirer le cuir chevelu ou rendent les cheveux électriques. Si tes cheveux sont malgré tout emmêlés au réveil et que tu n’as pas le temps de démêler en profondeur, mieux vaut le faire superficiellement que de les casser dans la précipitation.
L’astuce ? Masse-toi la tête tous les jours avant de te coucher : pose le bout de tes doigts sur ta peau, et, en appuyant fortement, opère un mouvement de rotation ou de va-et-vient, sans déplacer les doigts sur l’ensemble du cuir chevelu. Idéal pour activer la circulation du sang !

Pour ou contre le défrisage permanent ?
Réfléchis bien avant de sauter le pas ! Le défrisage permanent est parfois lourd de conséquences pour les cheveux. En effet, tes cheveux seront desséchés et fragilisés : le produit casse les chaînes de molécules de kératine qui constituent la fibre même des cheveux, et les molécules d'eau qui s'accrochent aux protéines des cheveux n'ont plus de support pour se fixer... D'où pellicules et démangeaisons du cuir chevelu. Si tu es prête à assumer les contraintes liées à l’entretien régulier de tes cheveux, alors le jeu peut en valoir la chandelle !

En Bref. Vous vous faites souvent défriser les cheveux et pour plus des 2/3 d'entre vous (Cf. sondage dans la colonne de gauche), il est clair que cela abîme beaucoup vos longueurs et risque également de nuire à la santé de votre cuir chevelu. Mais voilà, c'est un mal nécessaire, pensez-vous ! Hélène Clauderer, répond ici aux 7 questions que vous lui posez le plus souvent.

Quels sont les problèmes, après un défrisage ?

Les cheveux défrisés sont secs et ternes, comme s’ils avaient perdu tout ressort et toute vie. Ils se cassent à toutes les longueurs, principalement à la jonction frisé-défrisé, mais également à la base du cheveu, ce qui diminue d’autant le volume général de la chevelure. Il y a aussi les problèmes concernant le cuir chevelu, lui aussi trop sec, et souvent irrité

Il existe de multiples traitements pour l’après-défrisage, chacune a sa recette ! En fait, quelques-uns sont efficaces, d’autres le sont moins. Certains peuvent même s’avérer négatifs pour la santé des cheveux. Mais avant de parler de soins de compensation, je crois qu’il faut d’abord bien comprendre les bouleversements que le procédé de défrisage des cheveux a pu enclencher, l’opération étant loin d’être anodine…

En quoi consiste exactement le défrisage ?

Sans trop rentrer dans les détails techniques, il faut savoir qu'au départ la kératine d'un cheveu est composée de longues chaînes verticales de protéines, reliées les unes aux autres par des atomes de soufre, qui forment de véritables ponts de soudure (ponts di-sulfures), assemblent entre elles les chaînes protéiniques et maintiennent la kératine dans sa frisure initiale.

La manipulation du défrisage agit sur ces soudures soufrées : avec un produit très alcalin, on détruit artificiellement l’organisation naturelle du cheveu, en rompant les doubles ponts de soufre et en les remplaçant par un seul pont (pont sulfure). Ainsi privée de ses tuteurs, la kératine n'oppose plus de résistance, on peut alors réduire sa frisure, jusqu'à obtenir la raideur voulue. Un rinçage prolongé et un shampooing neutralisant éliminent ensuite les résidus d'acali et mettent fin au processus de raidissement. Pour plus de détails sur l'opération de défrisage, lire notre dossier Les défrisages

Conséquence pour les cheveux ?

Elle est double. D’abord, les cheveux sont beaucoup plus fragiles puisque, pour les rendre maléables, le produit défrisant a dû commencer par "désosser" leur kératine.

Autre conséquence : le dessèchement du cuir chevelu et des longueurs parce que les molécules d’eau qui se fixent habituellement sur les protéines, n’ont plus rien pour s’accrocher. D’où : pellicules et irritations sur l’ensemble du cuir chevelu, cheveux secs et cassants, pointes fourchues.

Et les produits sans soude ?

Même les produits dits “sans soude“ sont en fait des dérivés de soude ou de potasse, moins puissants, mais encore très agressifs pour les cheveux. En clair, quels que soient les produits employés (guanadine, par exemple), si le défrisage n’est pas accompagné de beaucoup de précautions, pendant la manipulation, et de soins intensifs après, les cheveux afros les plus robustes ne résistent pas longtemps à l’épreuve.

Quels soins donner aux cheveux défrisés ?

Il s’agit ni plus ni moins de restaurer “l’écosystème“ du cheveu, écosystème dont l’équilibre a été singulièrement modifié par le défrisage. En d’autres termes, il faut reconstruire les défenses que les cheveux n’ont plus en les rechargeant en protéines et en les hydratant. Mais hydrater ne veut pas dire graisser systématiquement et avec n’importe quoi. Certains corps trop gras empêchent le cuir chevelu de respirer, ce qui peut entraîner un surcroît de pellicules et d’irritations, parfois même une asphyxie des racines. Les graisses animales ou minérales sont donc à éviter. En particulier :

Non aux vaselines
Elles alourdissent les cheveux, sans les nourrir, surgraissent et obstruent les pores du cuir chevelu.

Non à la lanoline
Dérivé du cholestérol, elle favorise les irritations, ainsi que la sécrétion de l’hormone (DHT) responsable des chutes de cheveux d’origine hormonale.
( Cholestérol et perte des cheveux)

Non à la glycérine
Si sa présence excède 5% du contenu total : attirant elle-même l’humidité, elle absorbe et retient celle qui est nécessaire aux cheveux.


Traitement

En fait, les meilleurs reconstituants pour cheveux crépus défrisés sont les produits à base de protéines végétales et de vitamines hydratantes. Celles-ci doivent être mélangées à des substances comme l'huile de jojoba et d'amandes douces ou le karité. Seul ce type de produit, à condition d’être enrichi de protéines, peut pénétrer à l'intérieur des cheveux et les aider à reformer leur kératine, sans les poisser.

Une chevelure souple, légère, vivante et qui reflète la lumière, c'est important, tout de même !



Défrisages et pousse des cheveux
Beaucoup des femmes se plaignent que leurs cheveux ne poussent plus depuis qu’elles font des défrisages. Pourtant, en principe, les produits utilisés pour le défrisage cheveux n’attaquent pas les racines. Simplement, le volume des cheveux cassés est souvent tel que la chevelure donne l’impression de diminuer ou de stagner toujours à la même longueur.

Pour pallier ce trouble, le traitement consiste à nourrir et à réparer les longueurs, tout en stimulant l’activité des racines. Certains actifs végétaux, spécifiques pour la repousse, donnent de la vigueur aux jeunes cheveux et les préparent à mieux supporter les défrisages.

Toutefois, si les cheveux tombent vraiment anormalement, il est important de consulter un spécialiste qui pourra, en cas de doute, faire un diagnostic des racines et de la kératine et vérifier si la chute est due aux cassures provoquées par le défrisage, ou si elle est liée à d’autres facteurs : problèmes hormonaux, carence en fer, nattage précoce…

Les produits défrisants
S'ils ne sont pas maîtrisés avec la plus grande vigilance, les produits de défrisages atteignent la peau du cuir chevelu, directement ou par capillarité, ce qui est susceptible de provoquer des dermites réactionnelles. Celles-ci peuvent se manifester par de simples rougeurs et des démangeaisons. Elles peuvent aussi, dans les cas plus préoccupants, générer de véritables brûlures, avec formation de squames et de croûtes dont il faut prendre garde qu'elles ne s'infectent.

Les produits appliqués pour palier le manque d'hydratation
Ils sont souvent mal adaptés : le karité, par exemple, si bénéfique aux longueurs et aux pointes, est trop gras pour l'épiderme, il l'empêche de respirer, d'évacuer le peu de sébum naturel et peut provoquer pellicules, irritations et fortes démangeaisons. Sans parler de l'abus de baumes surgraissants, inspirés d'outre-atlantique et contenant de la lanoline ou de la vaseline, parfois des silicones !

Les shampooings
Ils ne règlent pas les problèmes, souvent même, ils les aggravent. S'ils sont trop fréquents, le calcaire de l'eau ne fait qu'irriter la couche cornée de la peau, la sensation éphémère de propreté cédant vite la place à la sensation d'inconfort et au retour des irritations. S'ils ne sont pas assez fréquents, les affections cutanées risquent de s'aggraver. Notre conseil : faites un shampooing au maximum tous les 15 jours, avec des produits naturels, sans détergents qui laissent la tête propre, sans agresser l'épiderme ni les cheveux naturelle

Principes du défrisage

La technique du défrisage à pour but de donner un aspect plus souple ou de lisser complètement des cheveux frisés, crépus ou bouclés. Pour y parvenir le défrisage s’appuie sur des actifs qui vont provoquer une altération définitive de la structure du cheveu.

La plupart des défrisages utilisent des produits à base de soude, on parle alors de défrisages alcalins. Ces défrisages vont radicalement modifier la structure moléculaire du cheveu. Ces produits de défrisage sont très puissants, mais ce sont vraiment les seuls capables de lisser complètement et définitivement des cheveux frisés ou très crépus.

Avec ces actifs très puissants le défrisage va modifier de 40 à 90 % la structure même du cheveu, en agissant sur la molécule constituant le cheveu : la kératine. Il devient alors impossible de réaliser sur des cheveux défrisés des opérations chimiques comme les permanentes, les colorations définitives, ou les décolorations. Les colorations semi permanentes pourront être appliquées sans risques si le cheveu a été défrisé correctement.

Les cheveux frisés ou crépus de type africain ou de type oriental sont par nature plus secs que les cheveux européens. Principalement parce que les conditions climatiques et hydrométriques de leur pays d’origine sont différentes et ainsi ces cheveux n’ont pas autant besoin d’apport en lipide que les cheveux européens.

Cette caractéristique initiale va être fortement amplifié avec le défrisage. Si le défrisage est mal réalisé, ou appliqué sur des cheveux trop sensibilisés (par des couleurs, décolorations, permanentes et défrisages successifs… ), le cheveu devient alors poreux, rêche, cassant, perd toute sa brillance. C’est ce que l’on appelle communément des cheveux façon paille.

N’oubliez jamais que le défrisage est une opération délicate, et qu’il convient mieux de confier votre tête à un coiffeur qualifié plutôt qu’à votre cousine…

Règles d’or pour réussir son défrisage

C’est bien beau de vouloir sentir le vent s’engouffrer dans ses cheveux longs, raides et souples ! Toutefois il faut être prête à s’occuper de ces cheveux défrisés qui vont demander plus d’attention et de rigueur ! N’oubliez jamais mesdames que trop souvent, ce sont de mauvaises habitudes qui ne vous permettent pas d’avoir de beaux cheveux défrisés !

  • Votre cuir chevelu doit être en parfait état, sans pellicules ni irritations, plaques, eczéma, psoriasis
  • Vos cheveux doivent être sains, en bonne santé. S’ils sont fourchus, cassants, colorés ou légèrement décolorés ; il conviendra alors de leur faire des soins afin de les préparer pour le défrisage.
  • Ne jamais faire un défrisage sur des cheveux très décolorés ou ayant subit des colorations excessives. À coup sûr ils casseront…
  • Ne jamais faire un défrisage et colorer (ou décolorer) le jour même vos cheveux
  • Ne jamais faire un défrisage juste après avoir retiré ses tresses, nattes ou tissage. Un délai de 10 jours minimum et des soins sont nécessaires afin de ré oxygéner le cuir chevelu.
  • Avant de réaliser votre défrisage. Votre dernier shampooing doit dater d’une semaine au moins.
  • Pendant la semaine précédant votre défrisage vous devez éviter d’utiliser des produits gras, du gel ou de la mousse.
  • 48h avant le défrisage, vous ne devez pas vous brosser le cuir chevelu. Pendant la semaine où vous ne vous vous lavez pas les cheveux, vous ne devez pas vous gratter le cuir chevelu. Dans le cas où vous avez des démangeaisons, utilisez la pulpe de vos doigts pour masser légèrement le cuir chevelu.
  • La semaine précédant votre défrisage évitez de vous attacher les cheveux avec un élastique ou une barrette. Eviter aussi de porter des casquettes, chapeaux ou perruque.
  • Ne mouillez pas vos cheveux 72 heures avant votre défrisage.
  • Le défrisage s’applique à 8 mm environ des racines afin d’éviter de trop sensibiliser votre cuir chevelu
  • Le défrisage ne s’applique que sur les repousses et jamais sur la partie des cheveux qui a déjà été défrisée.

Vous devez limiter la fréquence de vos défrisages. L’idéal est de pratiquer deux ou trois défrisages par ans. Au maximum vous devez en faire tous les deux mois.

Comment entretenir ses cheveux après un défrisage ?

L'essentiel est de rééquilibrer les défenses du cheveu qui ont été profondément altérées avec le défrisage. En clair , il convient de fournir au cheveu les protéines vitales pour son hydratation.

Une des principales erreurs qui est fréquemment faite est de confondre hydratation et graissage.

En effet hydrater ne signifie pas graisser à outrance et avec n'importe quoi. Sachez que la plupart des éléments trop gras empêchent le cuir chevelu de respirer, ce qui peut créer une réaction en chaîne dans laquelle apparaissent pellicules, irritations et parfois même une asphyxie des racines. Les graisses animales ou minérales sont donc à bannir et plus particulièrement :

• Les vaselines : elles alourdissent les cheveux, sans les nourrir, surgraissent et empêchent le cuir chevelu de respirer.
• La lanoline : dérivée du cholestérol, elle provoque les irritations, ainsi que la sécrétion de l'hormone (DHT)responsable des chutes de cheveux d'origine hormonale.
• La glycérine : Elle a comme particularité d'absorber pour son propre fonctionnement l'humidité et retient celle qui est nécessaire aux cheveux.

Il est donc important de vérifier qu'aucun de ces éléments n'est présent dans les soins que vous utilisez.

Autres petites astuces du quotidien :

Brossez correctement vos cheveux. Démêlez toujours vos cheveux en partant de la pointe et en remontant au fur et à mesure jusqu’à la racine en utilisant un peigne à larges dents. Lorsque vous arrivez à la partie des repousses frisées ou crépues n’hésitez pas à mouiller légèrement cette partie avec un brumisateur ou démêlant très léger.

Massez votre cuir chevelu. N’hésitez pas à masser votre cuir chevelu afin d’irriguer vos racines. Attention masser ne signifie pas frictionner le cuir chevelu. Vos doigts ne doivent pas déraper mais rester à l’endroit où vous les avez positionnés.

Pour dormir et au réveil. Eviter les têtes d’oreiller en coton. En effet, le coton à tendance à absorber l’hydratation et pourrait rendre vos cheveux plus secs. Dans une moindre mesure éviter les synthétiques ou laines qui ont tendance à faire transpirer le cuir chevelu et rendent les cheveux électriques. L’idéal est de dormir sur des têtes d’oreiller en soie. Vous pouvez aussi tout simplement dormir avec un foulard de soie autour de la tête. C’est plus économique. Vous pouvez aussi dormir en faisant des nattes très relâchées.

N’utilisez pas n’importe quoi comme shampooing ! Les cheveux qui ont subi un défrisage sont souvent sensibilisés et nécessitent une forte hydratation. Le choix du shampooing est donc vital car il ne doit pas être trop agressif afin de ne pas détruire le faible film de sébum qui protège vos cheveux. Une règle : plus le shampooing mousse, plus il est agressif ! Quand aux shampoings pour bébé, il ne sont pas la solution. Demandez toujours conseil à votre coiffeur qui saura bien vous conseiller.

Les soins capillaires de Guylaine : le défrisage !
Tag(s) : #soins, #capillaires, #défrisage

Partager cet article

Repost 0